En mode Ecosse… St. Andrews Cathedrale ou Cendres de Lune…


♥ …comme dans l’article précédent… ♥

♥ …la sensation mylénienne continua sa poursuite… ♥

♥ …cette fois-ci, la mélodie de « Cendres de lune »… ♥

♥ …en prologue de « Plus grandir »… ♥

(« Plus grandir » fut un clip si « hard » que je n’ose pas le mettre ici 😉 ….)

♥ …fredonna dans mes souvenirs… ♥

♥ …une sensation de vivant… ♥

♥ …au milieu de ces ruines et ce vert si frais… ♥

♥ …des ruines qui donnaient l’impression de crier… ♥

♥ …jusqu’à la clôture du site… une clôture que je juge inutile.. ♥

Allez, à la révisto pour la suite !…

En mode Ecosse… St. Andrews Cathedrale ou l’horloge…


♥ …l’après-midi du 16 juin se passa à St. Andrews… ♥

♥ …très peu de visiteurs… ♥

♥ …et une atmosphère troublante… ♥

♥ …comme celle de 1989… ♥

♥ …l’entrée en scène de Mylène… ♥

♥ …vous connaissez ? ou vous vous en souvenez ?.. ♥

♥ …une horloge, il y en avait certainement jadis.. ♥

♥♥♥

♥ …mais aujourd’hui.. à quoi bon ?.. ♥

« LXXXV – L’Horloge

Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit: « Souviens-toi!
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible;

Le Plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote: Souviens-toi! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit: Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde!

Remember! Souviens-toi! prodigue! Esto memor!
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or!

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c’est la loi.
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
Le gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh! la dernière auberge!),
Où tout te dira Meurs, vieux lâche! il est trop tard! »

     Charles Baudelaire »

Allez, à la révisto (encore le temps…) pour la suite !...

En mode Ecosse… Falkland Palace


♥ …après le French cancan ayant dépassé le Palace en souvenirs… ♥

♥ …visite d’un autre Palace… ♥

♥ …mais un Palace fermé… ♥

♥ …donc à ne contempler… ♥

♥ …que depuis son garden… ♥

♥ …garden avec un long chemin, et surtout…♥

♥ …le plus important pour un certain !… ♥

♥♥♥

Allez, à la révisto vendredi pour la suite !…

En mode Ecosse… French CanCan à Scone Palace !


♥♥♥

♥ …un peu comme à l’opéra… l’entrée en scène du chef d’orchestre… ♥

♥♥♥

Mon truc en plumes
Plumes de zoiseaux
De z’animaux

♥♥♥

♥♥♥

Mon truc en plumes
C’est très malin
Rien dans les mains
Tout dans l’coup d’reins.

♥♥♥

Mon truc en plumes
Rien qu’en passant
Ça fouette le sang

♥♥♥

Mon truc en plumes
Ça vous caresse
Avec ivresse
Tout en finesse.

♥♥♥

Moi je vis d’ma plume
Et je plume
Le bitume

♥♥♥

Et c’est au clair de la lune
Que j’allume les Pierrots.

♥♥♥

Mon truc en plumes
Plumes de panthère
A milliardaires

♥♥♥

Mon truc en plumes
Ça fait rêver
Mais c’est sacré
Faut pas toucher.

♥♥♥
Mon truc en plumes
Viens mon brigand
Dormir dedans

♥♥♥

C’est pas sorcier
Viens l’essayer
J’vais t’faire danser. »

♥ … allez, on rentre !… ♥

♥ …on signe même po un autographe ^^… ♥

♥ …grosse tête !… ♥

Allez, à la révisto pour la suite !…

En mode Ecosse… Attente à Scone Palace


♥ …Après l’entrée via ce rikiki jardin !… ♥

♥ …et un passage devant la pierre de Scone… ♥

♥ …et sa Chapelle… ♥

♥ …visite du Scone Palace… ♥

Situé au Nord de Perth, sur les rives de la Tay, Scone Palace est l’un des sites les plus sacrés d’Écosse. A l’intérieur de la propriété, s’élève « The moot hill » qui vient du gaélique « Tom-a-Mboid » qui signifie « lieu ou on administre la justice ». C’est ici qu’en 846, Kenneth Mac Alpin fonda Celtic Albertha, la capitale du royaume unifié des Scots et des Pictes. Dès lors, les rois d’Écosse y seront toujours intronisés sur la Pierre de la Destinée, plus connue sous le nom de Pierre de Scone, que Mac Alpine avait fait venir de Dunstaffnage.

♥♥♥

Premier de cette longue série, Robert Bruce se fit couronner à Scone, comme le feront la plupart de ses successeurs jusqu’à Jacques VI, le dernier étant Charles II en 1651. La pierre de Scone avait une telle importance, qu’Edouard 1er, après la défaite des écossais en 1296, la fit transporter à l’abbaye de Westminster avec d’autres insignes du pouvoir. Depuis cette date, la pierre de Scone a toujours été placée sous le trône du sacre en Angleterre. Vu l’importance de ce symbole, elle a été ramenée au château d’Édimbourg en 1996 et ne retournera à Westminster qu’à l’occasion des couronnements.

♥♥♥

Avec ses créneaux et ses tours rondes, le château de Scone est souvent considéré comme l’apogée du style baronnial. Construit au début du XIXème siècle, sur les bases d’un précédent château datant de 1580, l’intérieur abrite des meubles français du XVIIIème siècle, des ivoires anciens, des broderies exécutées par Marie-Stuart et sur les murs des soieries de Lyon (France) datant de 1841. Le parc très coloré abrite un grand nombre de conifères, dont plusieurs espèces très rares en Écosse.

♥ …et l’artiste ? Sait-il tout ça de son Palace ?.. ♥

Allez, à la révisto pour la suite !…